nike blazer outfit

LA NATURE COMME PATRON (Projet de la ville co industrielle de Dongtan, Chine) NEWS NEWS NEWS Fin mars, tous les acteurs franais de l'cologie industrielle se runissaient pour faire des propositions concrtes l'Agence Nationale pour la Recherche (ANR). L'cologie industrielle ? Une contradiction dans les termes ? Non, sans doute un des grands dfis du XXIe sicle : reconcilier les activits industrielles, une croissance contrle, la vie de populations de plus en plus nombreuses et la biosphre. Nos industries chimiques, automobiles, ptrolires, nergtiques, urbaines, agricoles, forestires, maritimes, touristiques ne pollueront pas toujours. Industries et environnement ne sont pas vous s'autodtruire. Nous devons sortir de cette impasse intellectuelle. Ecologie et industrie, environnement et business vont et doivent s'associer s'harmoniser. Le grand dfi de ce sicle sera l'cologie industrielle. D'accord, cela sonne comme une contradiction dans les termes cologie industrielle . Mais une nouvelle manire de pense apparat souvent impensable au dbut. Ecoutons l'un d'entre eux, Suren Erkman. Nous sommes Genve, dans les locaux de sa socit d'tude de projets industriels et technologiques. Ce biologiste suisse de 50 ans, ancien journaliste scientifique, a formalis plusieurs des concepts importants de l'cologie industrielle ds 1994, avant de donner des cours l'Universit de Technologie de Troyes, puis Genve. L'cologie industrielle repose sur trois ides force. La premire, c'est d'imaginer le tissu industriel et urbain comme un cas particulier d'cosystme, qu'il faudrait faire fonctionner comme tel. De fait, tout ensemble d'industries fait circuler certaines quantits de matires, d'nergie, d'information, de dchets, de gaz, d'espces vivantes, d'intelligence, comme tout systme naturel. Nous pouvons en analyser le mtabolisme , c'est dire les flux, les stocks, les dpenses, les pertes, les dgradations comme pour un ensemble vivant. Deuxime ide force, nous pourrions tendre optimiser et boucler ce systme pour qu'il rcupre au mieux ses dpenses d'nergie, recycle ses dperditions, rutilise ses dchets et rduise son empreinte cologique l'image d'un cosystme naturel ou d' une chane alimentaire . Des exemples frappants ? Le traitement des dchets fournit des exemples classiques, mais limits, d'cologie industrielle. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises utilisent les dtritus des dcharges urbaines comme nouvelle matire premire, ou comme combustible. Le cimentier franais Lafarge les brle dans ses fours, 2000, ce qui rduit son usage de produits fossiles, tout en dtruisant tous les composs organiques polluants, mme les pneus. Mais nous voyons bien qu'il faut aller plus loin, car l'incinration pose un problme de pollution d'air. La troisime ide force ? Mettre en place des technologies propres et des symbioses qui permettent la rintgration des produits et des matriaux l'intrieur mme des chanes de recyclage la biosphre. Il a men des oprations de recyclage de dchets lectroniques en Inde. Il a contribu l'adoption par la ville de Genve d'une loi adoptant plusieurs principes de nike 9 l'cologie industrielle. Il dit des choses drangeantes. Aujourd'hui, la politique cologique arrive une impasse. En nous focalisant sur la pollution, les dchets, le traitement en fin de processus (end of the pipe), nous ne rglons rien. La dpollution ne fait souvent que dplacer la pollution. Le traitement des eaux uses produit de l'eau propre, mais aussi des boues d'puration pleines de mtaux lourds. Si vous les pandez sur les sols, vous contaminez. L'incinration des dchets urbains permet de rduire les stocks, mais pollue l'atmosphre. Il faut filtrer les fumes, mais il restera encore des cendres, des eaux de rinage. Nous voyons bien qu'une action cloisonne, que ce soit la dpollution ou la rduction des missions ne propose que des solutions partielles. Elle procde par petites amliorations, avec des technologies adaptes mais limites. la longue, cette mthode renforce le systme industriel actuel. Vous l'aurez compris. Les partisans de l'cologie industrielle affirment disposer du seul cadre conceptuel global permettant de mettre en oeuvre le dveloppement durable . Prenez le btiment, continue Suren Erkman, il faudrait imaginer des stratgies de dpollution et de recyclage tout au long de la chane de construction. Renaturalisation des carrires de pierre, matriaux isolants, valorisation des dchets, chauffage solaire, immeubles plants de terrasses. Mme stratgie pour l'industrie automobile. Nous aurions d investir dans le remplacement du moteur explosion depuis longtemps. Mais nous avons prfr dpenser des sommes colossales pour l'amliorer. Rsultat, il devient trs difficile de rnover l'infrastructure, tandis que des millions d'Indiens et de Chinois veulent acheter des voiture qui vont encore rouler au ptrole et au CO2 2 Instable, dvastateur, polluant, notre systme industriel apparat primitif compar un cosystme. Depuis des millions d'annes, seuls les cosystmes se renouvellent. Nous savons pourquoi. Ils utilisent une nergie solaire illimite, les processus chimiques de dcomposition des dchets les transforme en lments nutritifs et nergtiques, le gaspillage reste trs rduit et le recyclage la rgle, les substances toxiques se voient gnres et utilises localement, l'interdpendance cologique des individus est permanente, l'autorgulation de mise. Ce sont des systmes boucls , stables, autorguls, rsilients et rsistants. Comparativement, le systme industriel apparat primitif. Au niveau des entres , il utilise des matires premires limites qu'il puise rapidement (eau, ptrole, sols, espces pches, cosystmes, etc). Au niveau des sorties , il produit quantits de dchets et rejets nocifs, sans compter l'effet de serre. Ses critres d'valuation restent quantitatifs, court termistes et financiers. Enfin, sans rgulation, il se dveloppe au dtriment de la biosphre, dont sa survie dpend. Conclusion, le systme conomique et industriel doit devenir mature, compatible avec les cosystmes terrestres. Comment ? Suren Erkman : Nous devons rformer l'ensemble des chanes industrielles sur le modle des chanes alimentaires, prvoir les rcuprations des dchets ds l'extraction des matires premires, repenser les technologies de production d'nergie et de motorisation, valoriser nos dchets comme des ressources, boucler les cycles de matires, minimiser les pollutions, repenser notre consommation des biens, allonger la valeur d'usage des produits, dcarboniser l'nergie, dmatrialiser et allger tout ce qui peut l'tre pour viter la surcharge environnementale . Avant Suren Erkman, deux conomistes amricains, Robert Forsh, ancien vice prsident de la recherche chez General Motors (aujourd'hui Harvard), et Nicholas Gallopulos, responsable recherche moteur , tiraient en septembre 1989 les mmes leons dans un article de rfrence du Scientific American ( Des stratgies industrielles viables ). Depuis, le MIT, le renomm institut technologique de Boston a lanc le Journal of Industrial Ecology (1997). Un Journal of cleaner production circule chez les professionnels. En Chine, une ville entirement intgre l'environnement, Dongtan, est en projet. Ils ont un aspect pdagogique, mais restent abstraits ds qu'on passe la pratique. Les Verts franais feraient bien de s'inspirer des Grnen allemands, qui agissent concrtement au niveau local. Une ville avec zro mission n'existe pas. Il faut des missions, des dchets, des zones industrielles, des transports, c'est la vie urbaine mme. Nous disposons dj de modles co efficaces d'cologie industrielle pour les parcs industriels des grandes villes. Kalundborg, au Danemark, huit entreprises, dont une raffinerie, un fabricant de placopltre, une centrale lectrique se sont associs, au dpart par souci de rentabilit. Aujourd'hui, les surplus de gaz de la premire appo



Nike Shoes | Nike Outlet | Nike Air Max | Save off 68%